Archives de Tag: architecture extérieure

Description de l’architecture extérieure et intérieure du Centre Pompidou

Le Centre Pompidou, long de 166 mètres, large de 60 et haut de 42, est implanté selon un axe nord-sud sur le vaste plateau Beaubourg, délimité de part et d’autre par les rues Saint Martin et du Renard. L’édifice, en forme de parallélépipède rectangle, n’occupe pour autant que la moitié de l’espace, dégageant ainsi une vaste esplanade nommée la « piazza »(cf. image 1). Ce parvis conçu en pente et quadrillé rend l’édifice d’autant plus imposant et évoque, tant par sa forme, que par l’animation qui y règne ou encore par son nom, les places italiennes. Citons notamment la Piazza del Campo de Sienne (cf. image 2) très semblable par sa composition. Sur la piazza, s’exhibent encore les mimes, les saltimbanques, les musiciens et caricaturistes, contribuant à faire d’elle le royaume du spectacle de la rue.

1. Vue de la Piazza Beaubourg prise au sud

2. Vue de la Piazza del Campo à Sienne (Italie)

Compte tenu de ses dimensions, la place revêt autant d’importance que le centre culturel lui-même, construit en étroite relation avec cet espace de liberté. Ainsi, le quadrillage de la place renvoie au caractère répétitif des portiques, aux lignes verticales de la façade ouest (cf. image 3). Celle-ci est parcourue en diagonale par des escalators qui forment des paliers. Pour habiller cette « chenille » d’escaliers mécaniques, tout comme la façade ouest, les architectes ont choisi d’utiliser des pans de verre, et seuls les poutres métalliques et le dessous rouge des escalators font exception. De la sorte, une grande transparence caractérise cette face ouest, permettant d’en observer la vie et le mouvement des visiteurs, qui font écho à l’agitation de la place.

3. Maquette du projet définitif, façade ouest, côté Piazza modifier Supprimer la légende

Contrastant avec l’ouverture créée à l’ouest, la façade est, rue du Renard, pourtant entièrement vitrée, ferme l’espace avec ses gaines techniques (cf. image 4). Une distinction très nette est donc établie entre les façades ouest et est : l’une est destinée à la circulation du public, l’autre aux services mécaniques. Les gros tubes extérieurs, disposés selon la verticale et arrimés à l’est, sont peints de couleur différente suivant leur fonction : le bleu est utilisé pour les conduits d’air, le vert pour les canalisations de fluides, le jaune pour les gaines électriques et le rouge pour les circulations, comme les ascenseurs. Sorte de « cheminées », ils confèrent au bâtiment un aspect extérieur très caractéristique qui lui a valu le qualificatif de raffinerie de pétrole ou encore d’usine.

4. Maquette du projet définitif, façade est, côté rue du Renard

De plus, les architectes ont choisi des matériaux, à la pointe de la technologie de l’acier. En effet, toute la charpente de l’édifice est métallique, rythmée par quatorze portiques espacés de 12,8 mètres. Toute la structure porteuse est donc rejetée à l’extérieur, ce qui permet de dégager les espaces intérieurs. Le bâtiment comporte huit niveaux de 7500 m2 chacun, dont deux niveaux de sous-sol. Ces vastes plateaux sont équipés de tous les réseaux indispensables mais, ne comportent aucun mur, aucune cloison inamovible. Ils sont ainsi entièrement modulables, c’est à dire qu’ils peuvent être subdivisés et organisés en toute liberté grâce à des cloisons mobiles. Ces grandes aires d’exposition, uniformes et banalisées, favorisent l’entrée de la lumière et la circulation des visiteurs (cf. images 5 et 6).

5. Vue du forum du Centre Pompidou prise du côté nord

Le bâtiment n’a pas d’entrée principale, car le rez-de-chaussée a été conçu comme un espace perméable où tous les accès à l’immeuble sont distribués. Une entrée, côté rue du Renard, permet ainsi d’accéder à la bibliothèque alors que l’entrée au musée se fait du côté du parvis.

6. Vue de la galerie sud d'exposition, espace 315 du Centre Pompidou

Publicités

Une découverte du Centre Pompidou en images

Afin d’accompagner notre propos théorique sur l’architecture, nous avons choisi de montrer une vidéo artistique réalisée par des élèves de l’école d’architecture de Manchester qui permet de visualiser la configuration tant extérieure, qu’intérieure du Centre Pompidou. Il est important de vivre l’architecture pour mieux l’apprécier ce que permet partiellement cette vidéo.

La vidéo révèle aussi l’aspect fonctionnel du centre, la manière dont sont organisées les circulations afin de les fluidifier. La notion de mouvement, au cœur de l’édifice, apparaît très clairement tout comme le lien entre l’environnement et le Centre. Ainsi, la place devient elle même lieu de création et d’animation.

Bon visionnage…